Dirty Talk : quels mots utiliser pour exciter une femme ?

Vous avez énormément d’armes à votre disposition pour exciter une femme. Regard, toucher, sms coquins, tous vous permettront de la séduire et de lui donner envie de coucher avec vous. Mais ce que beaucoup d’hommes oublient, c’est que les femmes sont moins excitées par ce qu’elles voient que par ce qu’elles entendent. Vos mots sont en effet autant d’outils de séduction pour la faire fantasmer, et lui donner envie de vous suivre jusqu’au lit. Si vous n’avez jamais entendu parler de Dirty Talk, cet article devrait faire de vous un expert en la matière.

Chaque femme que vous souhaiterez séduire sera différente, mais avec de bonnes bases, vous serez parfaitement à même d’improviser et d’adapter ces phrases à votre partenaire. Mots coquins, osés ou approches plus trash, le Dirty Talk est une technique de séduction très efficace pour faire naitre chez votre cible désir sexuel et fantasmes inavoués. Vous ne trouverez plus jamais vos conversations avec une target ennuyeuses.

Quand utiliser le dirty talk ?

Avant toute chose, vous devez bien comprendre que la façon dont vous allez utiliser le dirty talk pour exciter votre partenaire dépend de votre intimité, mais aussi de la situation. En effet, si vous venez de la rencontrer, vous devrez vous montrer plus subtil et avoir une approche moins brutale qu’avec votre petite amie. Au restaurant, par texto ou au lit, le dirty talk n’est jamais le même. Apprenez à vous adapter à ces différentes situations, mais aussi à l’humeur de votre partenaire. 

Séduction dirty talk

A un premier rendez-vous

Vous venez de rencontrer cette fille dans un bar ou c’est votre premier rendez-vous après quelques échanges sur une application de rencontre. Vous ne vous connaissez donc pratiquement pas, mais vous êtes tous les deux à l’aise et dans une démarche de séduction. On attend souvent des hommes qu’ils fassent le premier pas, mais avec un peu de chance, votre rencard peut initier le sujet de vos expériences romantiques. Dans ce cas, vous pourrez vous montrer plus entreprenant et sexualiser la conversation. N’hésitez pas à parler ouvertement du sujet et à lui poser des questions de façon à l’exciter. Le but est de lui donner envie de faire plus que d’en discuter autour d’un verre.

Demandez-lui par exemple :

  • « Quel est ton plus gros fantasme ? J’ai l’impression que tu n’as vraiment pas froid au yeux. » 
  • « En voyant une fille comme toi, j’ai du mal à t’imaginer laisser prendre un homme les devants. Je me trompe ? »

Si elle se montre plus timide et que vous êtes contraint de prendre l’initiative pour sexualiser votre conversation, vous allez devoir vous montrer moins entreprenant. Soyez subtil, et testez quelques phrases d’approche avant de passer au dirty talk pur et dur. Si elle parle d’une chanson qu’elle adore, glissez l’avoir chanté sous la douche ce matin. Vous réussirez ainsi à lui faire imaginer ce à quoi pourrait ressembler votre corps nu. De fil en aiguille, vous pourrez passer à des sujets plus ouvertement sexuels. 

Par SMS

Pour les plus timides, les sms coquins, ou sextos, sont le moyen idéal pour sexualiser votre conversation. Profitez-en pour tester le dirty talk avec votre partenaire et voir ce qui l’excite. Si elle répond directement à vos messages en gardant le même ton coquin, c’est gagné. Cela devrait vous encourager à poursuivre quand vous êtes ensemble, et même à essayer le dirty talk au lit. Si elle tarde à répondre ou qu’elle passe à un autre sujet, ne vous découragez pas pour autant. Elle est peut-être tout simplement fatiguée ou pas d’humeur coquine. Réessayez avec une nouvelle approche un autre jour.

Pour les sms coquins, le plus excitant est d’instaurer une tension sexuelle et un jeu interdit. Jouez du fait que vous ne devriez pas parler de sexe dans cette situation (en particulier si elle est au travail ou en cours). Le fait de devoir cacher ses messages ou de ne rien pouvoir laisser paraitre devrait l’exciter encore plus.

Essayez par exemple :

  • « Je n’arrive pas à me concentrer. Je me repasse tes gémissements de la nuit dernière en boucle ». 
  • Tes fesses me rendent fou. Ce soir, je vais te faire jouir comme aucun homme ne l’a fait avant moi. J’espère que tu es prête. 

Au lit

Vos ébats sexuels sont certainement le meilleur moment pour utiliser le dirty talk. Pendant les préliminaires ou l’acte lui-même, vous serez même suffisamment proches pour pouvoir lui murmurer des mots cochons à l’oreille. L’effet n’en sera que décuplé. Si vous avez de la chance, c’est elle qui initiera le dirty talk ou vous demandera de lui parler pour l’exciter, voir même de l’insulter. Dans le cas contraire, allez-y progressivement et commencez par des choses plus soft afin de voir comment elle réagit. Aucune femme n’est la même. Ce qui a pu fonctionner sur une de vos partenaires peut agacer voir même insulter votre conquête.

Dirty talk excitation

Dans tous les cas, la règle d’or est de vous montrer respectueux. Si votre copine ne vous a pas expressément demandé de l’insulter ou de vous montrer plus brutal avec elle, évitez d’utiliser des termes comme « Salope » ou « Chienne ». Vous risquez de la blesser, voir d’arrêter prématurément votre partie de jambes en l’air. Dans tous les cas, vous pouvez exciter votre partenaire tout en restant tendre, et même romantique. Dirty Talk et douceur ne sont pas nécessairement contradictoires.

Dites-lui par exemple :

  • « Ta poitrine est vraiment magnifique »
  • « Je vais te donner le meilleur orgasme que tu n’ais jamais eu ». 
  • « Est-ce que tu sens à quel point tu m’excite. » 
  • « Je n’ai pas arrêté de penser à la façon dont j’allais te faire l’amour ce soir. Je n’en pouvais plus d’attendre ». 
  • « Tu as les fesses les plus excitantes que j’ai jamais vu. Je ne vais pas réussir à me contrôler très longtemps. « 

Comment apprendre à doser son dirty talk  ?

En matière de dirty talk, le plus difficile est d’apprendre à doser. Entre ce qui vous excite, et ce qui rendra folle votre partenaire (de désir, et non de colère), il y a parfois un monde. N’oubliez pas que le but est de la séduire, de lui donner envie de vous, et non de reproduire la scène d’un film porno.

Les erreurs à ne pas commettre

Commencez par éviter les erreurs de débutants, comme le langage trop médical. Inutile d’appeler votre sexe un pénis et le sien un vagin. Il existe des mots moins techniques et beaucoup plus excitants pour cela. Evitez également les mots trop enfantins qui ne sont pas du tout virils ni sexy. Ne parlez pas de son « minou » par exemple. Elle aura l’impression de faire l’amour à un pré-adolescent qui n’a aucune idée de ce qu’il fait (et de quoi il parle). Pour éviter ces petites erreurs, le mieux est encore d’éviter de nommer votre sexe, mais plutôt d’insister sur ce que vous allez lui faire. Plutôt que de lui demander si elle sent votre « grosse queue », dites-lui comment vous comptez la faire jouir. Vous donnerez l’impression d’avoir beaucoup plus confiance en vous et serez donc plus excitant.

Evitez aussi de vous montrer trop vulgaire ou d’utiliser des mots d’argot. Encore une fois, excitation et séduction sont souvent très proches quand vous êtes au lit avec une femme. Ne lui donnez pas l’impression que vous la voyez comme un morceau de viande ou que vous échangez sur vos performances sexuelles avec vos potes. Soyez respectueux et faites-la se sentir désirée comme une femme. Et non comme une conquête dont vous ne vous souviendrez pas du non le lendemain. D’ailleurs, n’hésitez pas à utiliser son nom et à le glisser dans votre dirty talk. Elle saura ainsi que vous avez de la considération et que vous avez vraiment envie de lui faire l’amour à elle et à personne d’autre.

Séduire par les mots

Prenez votre temps

Dernier conseil, apprenez à gérer le tempo. N’y allez pas trop vite et gardez à l’esprit que hors du lit, le dirty talk est censé lui permettre de s’imaginer faisant l’amour avec vous. Elle n’y parviendra certainement pas après 5 minutes de conversation. Prenez le temps d’instaurer une vraie complicité entre vous et une tension sexuelle avant de passer au dirty talk.

Où trouver l’inspiration ?

Le plus important quand vous essayez le dirty talk avec votre partenaire est de vous montrer créatif. Comme pour une bonne phrase d’accroche ou une technique de drague sur une application de rencontre, évitez de lui sortir les mêmes phrases que tous les autres hommes qui ont cherché à la séduire avant vous. Montrez-vous inventif, et adaptez-vous à la complicité que vous avez instauré entre vous.

Vous pouvez bien sûr vous inspirer des films pornographiques qui sont une véritable mine d’or pour le dirty talk. Les romans érotiques sont également une bonne source d’inspiration. Essayez de vous mettre à la place d’une femme et piochez dans la littérature féminine en la matière pour vous inspirer de ce qui leur plait. Trop d’hommes restent coincés sur leurs propres fantasmes sexuels (le porno) en s’imaginant que leur partenaire sexuelle aura les même fantasmes. C’est souvent faux et un « Je vais te défoncer » a plus de chance de la faire fuir que de l’exciter.

Finalement, la meilleure inspiration que vous pourrez trouver est auprès de votre partenaire elle-même. Ne pensez pas à tort que vous devriez initier le dirty talk. En rendez-vous comme au lit, de nombreuses femmes prennent aujourd’hui les devants. Ecoutez-la et rebondissez à ce qu’elle vous dit.  C’est le meilleur moyen de savoir ce qui lui plait, le degré que peut prendre votre dirty talk et de l’exciter en disant exactement les mots qu’elle a envie d’entendre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *