Comment faire une fellation réussie : tailler une pipe inoubliable

La fellation fait partie des pratiques sexuelles préférées des hommes. Mais quant est-il de celles qui la prodiguent. La pipe n’a en effet pas toujours bonne réputation chez les femmes, qui sont parfois réticentes à la donner à leur partenaire sexuel. La majorité préfèrent en tout cas la réserver à quelqu’un avec qui elle se sente plus à l’aise. Car si la fellation est souvent ressentie par la gente féminine comme une position dominée, elle reste avant tout un acte de confiance.

L’autre raison qui peut expliquer la réticence des femmes à tailler une pipe est que beaucoup craignent de ne pas savoir comment s’y prendre. Le dégout joue aussi un rôle important, et beaucoup de mes amies prétextent souvent une vilaine migraine pour ne pas s’y adonner. C’est dommage, car bien réalisée, elle peut procurer autant de plaisir à celui qui la reçoit qu’à celle qui la donne. Et pour maitriser la technique d’une fellation réussie, il n’y a en réalité qu’un secret : la pratique, et surtout l’envie. Car si votre partenaire se lance à contrecoeur, cela risque de se sentir et tous vos efforts seront réduits à néant.

Confiance, communication et bonne  volonté, c’est pour moi les ingrédients indispensables d’une pipe inoubliable. Je vous donne tous mes conseils dans cet article, pour encourager votre partenaire et qu’elle n’ait plus aucun secret pour elle et pour vous.

Comment faire une fellation : surtout ne pas la forcer

Cela va sans dire, mais toute pratique sexuelle, que vous la donniez ou la receviez, doit être consentie, et désirée. C’est d’autant plus vraie pour la fellation qu’elle implique une grande intimité avec votre partenaire. Si vous n’en avez pas envie et que vous commencez à le sucer sans en avoir réellement envie, il le ressentira immédiatement, et aura du mal à se lâcher suffisamment pour prendre du plaisir.

La première règle est donc de ne jamais la forcer à vous faire une fellation. Si vous vous montrez trop entreprenant et que vous la poussez sans vergogne vers votre sexe, il s’agit d’une contrainte, ce qui est condamnable. Faites lui bien comprendre qu’elle doit en avoir envie, car si la fellation la dégoute, elle risque de le faire sur le bout des lèvres, et vous pouvez ne pas apprécier. Par extension,cela peut même la repousser, ce qui peut envenimer l’ensemble de vos rapports sexuels, donc rien ne sert de se presser.

Cela vaut pour tout ce qui se passe au lit : plus elle le désirez, mieux se sera, pour vous aussi. Bien sûr, elle devra y mettre un peu du sien au début si elle est vraiment réfractaire mais que vous avez vraiment envie qu’elle vous suce. Essayez petit à petit, en vous mettant d’accord pour ne pas aller jusqu’à l’éjaculation et laissez vous porter par ce que vous ressentez. Le plaisir qu’elle vous donnera devrait être communicatif.

Comment faire une fellation

Le secret d’une pipe réussie : se préparer avant qu’elle ne vous suce

Une fellation réussie demande un peu de préparation. Imaginez que vous la pénétriez ou léchiez à sec… Cela n’a rien d’agréable non ? L’équivalent se vaut pour la fellation, qui demande un peu de préliminaire pour qu’elle soit synonyme de plaisir. Votre partenaire devra boire un grand verre d’eau si elle a la bouche un peu sèche. Elle peut même garder un glaçon quelques secondes, pour que ses lèvres soient bien froides et que vos sensations soient décuplées. N’hésitez pas non plus à utiliser sa salive comme lubrifiant. Ce sera plus agréable pour vous, mais surtout pour elle.

Autre erreur à éviter, sauter sur votre pénis s’il n’est pas encore en érection. L’effet de surprise et la spontanéité peuvent être excitants, mais elle risque de vous prendre au dépourvu. Au pire, vous pouvez vous sentir émasculé de ne pas parvenir à bander sur commande (même si c’est tout à fait normal. Et au pire, elle peut vous faire très mal et mettre un terme prématuré à votre partie de jambe en l’air.

Ne lésinez donc surtout pas sur les préliminaires. Avant de vous lancer, invitez-la à prendre le temps de le caresser, de le masser ou même de lécher votre gland du bout de sa langue. Le but est que vous soyez dans des bonnes prédispositions et qu’elle vous prépare à la fellation. C’est d’autant plus important si elle n’a pas une grande expérience en la matière. Les massages érotiques et l’exploration de votre sexe avec ses doigts lui donneront tout le loisir d’observer vos réaction. C’est aussi un bon moyen de se préparer psychologiquement et de se sentir plus en confiance avant de le prendre dans sa bouche.

On ne reste pas les bras ballants

Ne pensez pas à tort qu’une fois qu’elle aura son sexe dans votre bouche, vous n’aura plus aucune utilité de ses deux mains. Au contraire, elle seront très utiles pour vous faire une fellation. Et puis esthétiquement parlant, vous serez beaucoup plus excité si vous la voyez vous caresser pendant qu’elle vous suce, que les deux bras le long du corps comme un pantin désarticulé.

Mon conseil pour lui occuper les mains et lui faciliter la tâche, encouragez-la à vous le sexe d’une main (attention à ne pas y aller trop fort) pour accompagner votre verge dans votre bouche. C’est le meilleur moyen de bien maitriser la pénétration de votre sexe (pour éviter de l’étouffer, surtout si elle débute) et le rythme. N’oubliez pas de faire en fonction de votre excitation, et de lui indiquer d’accélérer quand vous sentez que vous êtes sur le point de jouir. Car pour faire une fellation réussie, il faut surtout éviter la monotonie. Un rythme trop monotone sera beaucoup moins excitant pour vous, et votre partenaire.

N’oubliez pas l’autre main, qui peut lui servir à vous caresser les fesses (et si vous vous sentez suffisamment à l’aise, recevoir un doigt dans l’anus). Elle peut également s’en servir pour accompagner le mouvement de votre sexe dans sa bouche. Faites prudemment si vous voyez qu’elle a un réflexe vomitif plus sensible.

Faire une fellation réussie : ne négligez aucune zone érogène

L’autre petite erreur qui est souvent commise par les femmes lorsqu’elles font une fellation est de se concentrer uniquement sur la verge de leur partenaire. Vous avez de nombreuses zones érogènes auxquelles votre partenaire aura accès et qu’elle pourra stimuler pour décupler vos sensations et accélérer votre orgasme.

Commençons par votre sexe : le gland reste la zone la plus sensible de votre pénis et il est donc important que vous concentriez sur lui le gros de vos efforts. N’oubliez pas non plus la couronne, (qui se trouve tout autour du gland) et le frein (qui a une petite forme de cloche et se trouve à l’extrémité de sa verge). Elle peut titiller avec sa langue cette zone très érogène pour les hommes non circoncis : plaisir garanti.

Conseils pour faire une pipe réussie

Mais au delà de votre pénis, ne négligez pas ses testicules (qu’elle peut prendre dans sa bouche, caresser avec ses mains ou lécher du bout de sa langue). Attention cependant à y aller délicatement, car cette zone érogène est surtout très délicate. La zone derrière vos testicules est également importante, tout comme l’intérieur de vos cuisses, qu’elle aura tout le loisir de caresser. Vous l’avez compris, le principal est de varier les plaisirs et de l’encourager à vous surprendre pour que la fellation ne devienne pas un acte automatique.

Attention aux dents

Ca peut paraitre une évidence pour beaucoup d’entre vous, mais mieux vaut le rappeler. Une fellation peut vite tourner au cauchemar si votre partenaire met les dents lorsqu’elle suce votre sexe. Une fois que vous aurez rappelé cette règle immuable, mieux vaut savoir comment faire pour éviter cet impaire.

Suivez mon conseil : invitez-la à bien recouvrir ses dents avec ses lèvres (comme lorsqu’elle mange une glace par exemple). Cela lui permettra d’éviter de mordre votre pénis par inadvertance, et de rompre la magie de la fellation.

Dernier conseil : ne pas hésiter à communiquer

Avec toutes ces indications, votre partenaire devrait avoir maintenant toutes les cartes en main pour bien faire une fellation, vous satisfaire et, encore plus important, prendre aussi du plaisir en vousi faisant une pipe. En suivant ces conseils, elle sera plus à l’aise et découvrira les joies de la fellation. C’est la clé pour qu’elle s’y donne à coeur joie pendant plutôt de le prendre comme une corvée et céder à votre fantasme le moins de fois possible.

Le plus important reste la pratique, car chaque homme est unique, et elle devra apprendre à décoder vos réactions, connaitre vos désirs et les parties de votre sexe qui sont les plus sensibles et réactives à ses caresses et ses baisers. Il est donc crucial qu’elle soit à votre écoute pendant l’acte et que vous la guidiez le plus possible. Elle pourra par ainsi se fier à votre respiration, noter vos réactions, et vos indications pour guider son rythme.

Les secrets d'une bonne fellation

Mon autre conseil est de ne surtout pas hésiter à en parler après l’acte. Mettez-la à l’aise et n’ayez pas peur de lui demander ce qui l’empêche de vous faire une fellation, ce que vous pouvez faire pour la mettre à l’aise, etc. Discutez de l’éjaculation, ne la forcez surtout pas à avaler si elle ne souhaite pas le faire et rassurez-la en lui promettant de ne jamais la forcer.

De son côté, elle pourra vous demander ce que vous avez préféré, ou les autres positions, scénarios érotiques que vous aimeriez tester. Soyez toujours respectueux, et faites-lui comprendre avec tact les points qu’elle pourrait améliorer. Invitez-la aussi à vous glisser ses réclamations sur vos performances en cunnilingus. Après tout, le sexe reste un échange de bon procédé, et de bonne volonté des deux côtés.

1 commentaire

  1. Luke

    28 octobre 2018 à 3 h 01 min

    J’ai une folle envie de me faire sucer le gland

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *